Nouveau

Tout savoir sur le développement de nouveaux produits agroalimentaires

Évoluant aujourd’hui dans un contexte de concurrence intense et de défiance des consommateurs, l’industrie agroalimentaire fait face à de nombreux défis. Le développement de produits qualitatifs et traçables doit s’accompagner d’une communication bien choisie et d’une parfaite adéquation au marché. Pour remplir leurs objectifs, les acteurs de l’IAA doivent donc allier innovation et optimisation afin de rencontrer le succès.

 

Etapes de la conception d’un produit

L’innovation et la génération d’idées

Cette étape nécessite une définition claire du produit et la création d’un brief. Elle fait appel non seulement à la créativité des intervenants, mais aussi à des méthodes structurées qui permettront d’accélérer les étapes suivantes.

La conception

Elle donne lieu à des études de marché et de faisabilité. Il est alors essentiel de mesurer la capacité du produit à répondre à une demande. La réalisation technique, les coûts qu’impliquent la fabrication et la commercialisation, doivent être bien évalués pour que la conception puisse aller plus loin.

Développement et test

A cette étape, le produit émerge pour la première fois sous forme de prototype, avec de premières réalisations de packaging. Une étude approfondie des réglementations en vigueur dans les pays de commercialisation permet d’ajuster la composition si nécessaire.

Production

Le démarrage concret de la production nécessite de réaliser les bons achats de matières premières, mais aussi de suivre la fabrication du produit à chaque étape pour un parfait respect du cahier des charges. La traçabilité et la conformité du produit final doivent pouvoir être garanties.

Lancement

Celui-ci implique de nombreuses opérations de communication préalable, de gestion des délais, mais aussi des actions rapides une fois le produit commercialisé : les réclamations, la non-conformité, l’étiquetage doivent être traités avec efficacité pour que l’image du produit reste positive.

 

Les enjeux pour la rentabilité des produits agroalimentaires

Les produits conçus à l’heure actuelle sont soumis à une forte exigence, tant de la part des instances réglementaires que de celle des consommateurs. Plusieurs facteurs essentiels conditionnent la réussite d’un produit :

La connaissance des marchés et des besoins consommateur

L’étude de marché et les enquêtes menées auprès des consommateurs sont essentielles pour bien répondre au besoin des futurs clients. Aujourd’hui fortement influencées par les médias sociaux et les canaux d’acquisition en ligne, les tendances de consommation évoluent plus rapidement que jamais. Il appartient aux industriels de l’agroalimentaire de s’informer en temps réel de chacune d’elles, mais aussi de comprendre les utilisateurs afin d’anticiper les besoins de demain.

Par ailleurs, l’évolution des modes de vie, plus sédentaires et connectés, ou les préoccupations de santé poussant les consommateurs à mieux s’informer du pouvoir nutritionnel de leurs produits, les entreprises du secteur doivent s’adapter. Il est à présent important de gagner la confiance des acheteurs, mais aussi de leur fournir des informations complètes pour une traçabilité sans faille des produits.

La maîtrise du time-to-market

Le time-to-market, qui désigne le temps écoulé entre le début du développement produit et son lancement, tend à se réduire en permanence. Face à une concurrence féroce et à des tendances particulièrement changeantes, les industriels doivent désormais faire preuve d’agilité. L’enjeu : anticiper correctement les délais de développement et de production, identifier les bons leviers d’acquisition et prévoir toutes les tendances afin de lancer le bon produit, au bon moment.

La réduction du time-to-market est non seulement cruciale pour une commercialisation réussie et un gain de parts de marché, mais elle a également un impact sur la relation de l’entreprise avec ses consommateurs. Posséder un statut de pionnier et se placer en tête de file garantit à une marque une bonne notoriété et une plus grande fidélité client.

Les leviers de communication

Devenus très nombreux, les canaux d’acquisition actuels, majoritairement en ligne, se multiplient et interagissent. Pour les entreprises commercialisant un produit, il est crucial de bien connaître ces canaux et d’arbitrer entre eux pour une communication efficace, sans surcoût inutile. Le secret de la réussite : une parfaite connaissance des profils des consommateurs, mais aussi de leurs interactions avec les différentes formes de communication choisies. Les acteurs du secteur doivent donc posséder les bons outils afin de centraliser l’information et d’observer concrètement les résultats des actions menées.

Le packaging et la réglementation

Une majorité d’entreprises de l’agroalimentaire opère désormais au niveau international. Ce paramètre multiplie les contraintes et les points d’attention. En effet, la formulation des produits ou le packaging sont fréquemment impactés par les réglementations en vigueur dans certaines régions du monde. Les fabricants doivent donc être en mesure de gérer la production de plusieurs produits agroalimentaires aux cahiers des charges distincts, et de respecter à la lettre les prescriptions de composition. Sur le plan culturel, l’adaptation des emballages et des noms de produits est elle aussi essentielle pour que le produit soit perçu de la bonne manière et ait davantage de chances de se vendre.

L’optimisation de la production et réduction des déchets

Pour assurer une réduction des coûts et rendre les produits plus rentables, les industries agroalimentaires sont appelées à utiliser davantage les outils logiciels et machines récents. Elles peuvent ainsi espérer rendre leur production plus fiable et plus efficace. L’industrie 4.0 implique une grande connectivité des usines, qui pourraient, à terme, tourner de manière autonome.

Enfin, les entreprises du secteur, soumises à des directives environnementales plus fortes, sont aujourd’hui face à de plus grandes contraintes de gestion des ressources. Des problématiques telles que la réduction des plastiques utilisés ou bien la limitation des gaz à effet de serre imposent d’adapter sa production, grevant parfois les coûts. Elles sont cependant un atout pour les industriels d’aujourd’hui, qui ont ainsi l’opportunité d’améliorer une image souvent écornée.

 

Show Buttons
Hide Buttons