L’hébergement Cloud a tout pour plaire !

Rendu tristement populaire par le célèbre iCloud et les fuites de photos de stars à moitié nues sur le Web, le Cloud souffre d’une image négative. Pourtant, que ce soit pour stocker virtuellement des données personnelles (photos, musiques, vidéos) ou pour héberger un site Web, il offre à la fois sécurité et flexibilité. C’est une alternative très sérieuse aux méthodes de stockage et d’hébergement classiques.

Véritable révolution ou tendance qui s’essoufflera rapidement ? La réponse dans cet article !

L’hébergement parfait pour allier économies et flexibilité

Le principal avantage de l’hébergement Cloud, c’est qu’il est basé sur le système « Pay as you Use« . Plus concrètement, vous ne payez que ce que vous utilisez réellement. Au lieu de devoir investir dans un énorme serveur qui ne servira qu’à moitié, vous n’aurez qu’à augmenter la capacité de votre Cloud pour tenir durant les pics de trafic.

Avec le Cloud, il n’est plus nécessaire de remplacer complètement les serveurs dès qu’une grosse opération commerciale est prévue sur votre site. Il est possible, en quelques clics, d’augmenter la performance des processeurs, mais aussi l’utilisation de la mémoire et de l’espace disque. C’est donc à la fois une solution flexible et économique, puisque les périodes creuses utiliseront bien moins de ressources.

Faut-il se lancer et oublier les serveurs dédiés ?

Même si le fonctionnement du Cloud a tout pour plaire, il n’en est qu’à ses balbutiements. Un hébergement dédié avec infogérance serveur bien calibrée reste la solution la plus utilisée à ce jour.

Pourtant, les serveurs Cloud n’ont rien à leur envier. C’est d’ailleurs la solution qui devrait être préconisée par toute start-up qui souhaite pouvoir estimer ses coûts durablement. En effet, les coûts d’investissement restent prévisibles puisque seules les ressources nécessaires sont prises en compte.

Enfin, c’est aussi un choix écologique. Les serveurs Cloud sont stockés dans des centres de données bien plus performants énergétiquement que les salles de serveurs classiques.

Simon

Je suis l'un des deux fondateurs de ce site, passionné par le Cloud et ses diverses thématiques (Sécurité, DIC, IaaS, PaaS, etc...). Mon profil n'est pas très technique ni orienté systèmes et réseaux. J'étais initialement passionné par le domaine pharmaceutique et le monde des starts-up en général.

One Comment

  1. Point de vue partagé! Je pense également que grâce à la technologie de haute disponibilité, vous ne dépendez plus d’un seul serveur physique. Votre Serveur Cloud tourne dans une configuration qui comprend plusieurs grappes de serveurs, qui peuvent à tout moment tolérer une panne matérielle.

Comments are closed.