Tout comprendre sur le domaine du cloud computing

Essentiel pour les entreprises, le cloud computing est le nouveau moyen de stockage de la génération actuelle. Les sociétés qui ont besoin d’espaces de stockage profitent de cette solution avantageuse et simplifiée. Ce terme englobe de nombreuses offres qui compliquent souvent le choix de l’espace de sauvegarde le mieux adapté.

Qu’est-ce que le cloud computing

Ce terme désigne tous les services informatiques permettant de sauvegarder à distance des données via Internet. Les services se composent de composants réseau, de serveurs, de bases de données, de stockage, de logiciels, etc. Ils sont fournis par des sociétés spécialisées. Le cloud computing intervient dans la vie de tous les jours sans que l’on s’en rende compte. Le simple fait d’envoyer des courriers électroniques, de jouer à des jeux ou de regarder des vidéos requiert du cloud computing.

Ce dernier est utilisé par de nombreux acteurs de l’univers de l’informatique et notamment les particuliers. Il vous donne l’occasion de stocker, de sauvegarder et de récupérer ensuite les données. Il est essentiel dans l’hébergement des sites web et des blogs.

Le Cloud peut être une solution très intéressante dans le cadre du e-commerce pour tester un marché, cela permet de mettre principalement le budget sur la communication et non le technique. Une agence seo s’occupera de la notoriété de l’entreprise et attirer de nouveaux clients par la suite.

D’un autre côté, les start-up utilisent le cloud pour la création des applications. Il permet aussi de diffuser à profusion des logiciels.

Les 3 grandes variétés de cloud

Le cloud computing est divisé en 3 types. Les clouds publics proposés par un fournisseur de services cloud via Internet. Tous les matériels utilisés, les logiciels ainsi que l’infrastructure appartiennent aux fournisseurs. Les utilisateurs n’ont pas besoin de faire des investissements en matériel dans ce cas. En passant par un navigateur web, vous pouvez gérer et profiter de ce type de service.

Les clouds privés quant à eux sont exploités en exclusivité par une entreprise. L’infrastructure est utilisée uniquement par l’entreprise dédiée. L’hébergement du cloud privé peut être confié à un tiers. Mais, il peut également être fait en interne. Les clouds privés permettent d’avoir à la demande les données stockées. Ils sont conçus spécifiquement pour répondre aux besoins de l’entreprise.

Les clouds hybrides sont un savant mélange entre clouds privés et publics. Les activités plus sensibles sont effectuées sur le cloud privé. Alors que les tâches plus flexibles sont réalisées sur le cloud public. Les clouds hybrides permettent d’avoir un certain contrôle sur les données.

Les types de services cloud

Malgré l’évolution du cloud computing, il comporte généralement 3 catégories de services, dont IaaS, PaaS et SaaS. L’infrastructure as a service ou IaaS permet à l’utilisateur de louer une infrastructure. Il peut avoir différentes dimensions pour s’adapter aux exigences des entreprises et des organisations.

Pour le PaaS ou Platform as a service, les utilisateurs peuvent bénéficier de la panoplie complète. Les fournisseurs de cloud hébergent tout ce qui est nécessaire pour le développement, la diffusion, le teste et la gestion des logiciels.

Concernant le Saas (Software as a service), les services sont proposés en abonnement pour la diffusion des applications par Internet. Ils permettent d’utiliser directement des applications professionnelles. L’accès se fait depuis un smartphone, un PC ou une tablette.

Christina